Histoire de l'idée européenne au premier XXe siècle à travers les textes


Si l' « idée d'Europe » fondée sur le constat d'une unité de civilisation s'enracinant dans la Christianitas médiévale et le Siècle des Lumières est ancienne, l'« idée européenne » est quant à elle récente. Elle naît dans le premier XXe siècle du refus de la distorsion entre une Europe culturelle vécue, voire fantasmée, et l'histoire politique d'un continent déchiré par les guerres et les affrontements idéologiques. Associée aux idéaux de paix internationale et sociale, illustrée par des projets volontaristes d'unité économique et politique, l'idée européenne fut volontiers présentée par ceux qui s'en firent les porteurs comme une idée politique moderne destinée à rénover ou dépasser les concepts issus du XIXe siècle - la nation, l'État, le marché. Avec le démarrage de la construction européenne qui suit la Déclaration Schuman de 1950, l'« idée » devait s'inscrire tant bien que mal dans les faits, laissant alors la place au débat sur telle ou telle « politique » européenne.
Cet ouvrage met en scène les projets européens formulés et débattus entre 1900 et 1950. Il rassemble et introduit 145 textes qui reflètent les sensibilités politiques de leurs auteurs, les intérêts des milieux dont ceuxci sont issus et les circonstances qu'ils sont amenés à traverser. Au fur et à mesure des années, ces textes révèlent des degrés différents de conscience européenne, traduisent des attentes concrètes, expriment des visions globales, esquissent des solutions techniques. Ainsi, par-delà leur historicité, les questions qui traversent l'Union européenne actuelle avaient déjà été posées : le rapport à la mondialisation, le lien transatlantique, l'identité « européenne », les « deux Europes », l'unité de régime politique, les limites de l'Europe...

Bernard BRUNETEAU est professeur d'histoire contemporaine à l'université Pierre Mendès France-Grenoble II. Ses travaux portent sur les questions de politique internationale du XXe siècle. Il a publié plusieurs ouvrages, notamment : Histoire de l'unification européenne (Armand Colin, 1996), L'« Europe nouvelle » de Hitler (Le Rocher, 2003), Le Siècle des génocides (Armand Colin, 2004).

En savoir plus


Présentation

Si l' « idée d'Europe » fondée sur le constat d'une unité de civilisation s'enracinant dans la Christianitas médiévale et le Siècle des Lumières est ancienne, l'« idée européenne » est quant à elle récente. Elle naît dans le premier XXe siècle du refus de la distorsion entre une Europe culturelle vécue, voire fantasmée, et l'histoire politique d'un continent déchiré par les guerres et les affrontements idéologiques. Associée aux idéaux de paix internationale et sociale, illustrée par des projets volontaristes d'unité économique et politique, l'idée européenne fut volontiers présentée par ceux qui s'en firent les porteurs comme une idée politique moderne destinée à rénover ou dépasser les concepts issus du XIXe siècle - la nation, l'État, le marché. Avec le démarrage de la construction européenne qui suit la Déclaration Schuman de 1950, l'« idée » devait s'inscrire tant bien que mal dans les faits, laissant alors la place au débat sur telle ou telle « politique » européenne.
Cet ouvrage met en scène les projets européens formulés et débattus entre 1900 et 1950. Il rassemble et introduit 145 textes qui reflètent les sensibilités politiques de leurs auteurs, les intérêts des milieux dont ceuxci sont issus et les circonstances qu'ils sont amenés à traverser. Au fur et à mesure des années, ces textes révèlent des degrés différents de conscience européenne, traduisent des attentes concrètes, expriment des visions globales, esquissent des solutions techniques. Ainsi, par-delà leur historicité, les questions qui traversent l'Union européenne actuelle avaient déjà été posées : le rapport à la mondialisation, le lien transatlantique, l'identité « européenne », les « deux Europes », l'unité de régime politique, les limites de l'Europe...

Bernard BRUNETEAU est professeur d'histoire contemporaine à l'université Pierre Mendès France-Grenoble II. Ses travaux portent sur les questions de politique internationale du XXe siècle. Il a publié plusieurs ouvrages, notamment : Histoire de l'unification européenne (Armand Colin, 1996), L'« Europe nouvelle » de Hitler (Le Rocher, 2003), Le Siècle des génocides (Armand Colin, 2004).

Caractéristiques

Pages

288


Collection

Histoire


9782200269203

EAN papier

EAN EPUB

9782200242473


Droit d'usage
En savoir plus
Nb pages copiables 57
Nb pages imprimables 288
Taille du fichier 1157 Ko

Prix

27,99 €



Suggestions personnalisées

Traité de psychologie de la motivation
Sociologies du genre - 2e éd.
Médiations thérapeutiques et psychose infantile - 3e éd.
Approche psychanalytique des troubles psychiques - 2e éd.
collection1
 
collection 2
 
collection 3
 
collection 4

C est ici le meme sujet