Église et société en Occident

VIIe-XIe siècle

Entre le début du VIIe siècle et les années 1050 se joue la christianisation de l’Europe occidentale et se jettent les fondations de sa culture, en même temps que se construisent les sociétés qui l’occupent. 
L’Église organise à partir du VIIe siècle la conquête des esprits. Appuyée par les différentes royautés, son action missionnaire est efficace : saint Colomban ou saint Boniface illustrent ainsi cette période. 
À partir du VIIIe siècle, l’heure est à la réforme de l’Église institution afin d’assurer celle de la société tout entière : c’est le but que se fixe Charlemagne et que ses descendants ont tenté de remplir. Le mouvement de rénovation donne lieu à une profonde renaissance culturelle qui permet la réapparition de la réflexion savante en Occident. 
Malgré l’échec politique des Carolingiens, les programmes élaborés au Xe siècle ne sont pas pour autant abandonnés. Ils trouvent d’autres relais pour leur diffusion, leur approfondissement et leur mise en œuvre. Le mouvement monastique assure à l’Église les moyens de son action, tandis que la papauté, avec l’appui des empereurs germaniques, ouvre la voie au grand ébranlement de la réforme grégorienne. 

En savoir plus


Présentation

Entre le début du VIIe siècle et les années 1050 se joue la christianisation de l’Europe occidentale et se jettent les fondations de sa culture, en même temps que se construisent les sociétés qui l’occupent. 
L’Église organise à partir du VIIe siècle la conquête des esprits. Appuyée par les différentes royautés, son action missionnaire est efficace : saint Colomban ou saint Boniface illustrent ainsi cette période. 
À partir du VIIIe siècle, l’heure est à la réforme de l’Église institution afin d’assurer celle de la société tout entière : c’est le but que se fixe Charlemagne et que ses descendants ont tenté de remplir. Le mouvement de rénovation donne lieu à une profonde renaissance culturelle qui permet la réapparition de la réflexion savante en Occident. 
Malgré l’échec politique des Carolingiens, les programmes élaborés au Xe siècle ne sont pas pour autant abandonnés. Ils trouvent d’autres relais pour leur diffusion, leur approfondissement et leur mise en œuvre. Le mouvement monastique assure à l’Église les moyens de son action, tandis que la papauté, avec l’appui des empereurs germaniques, ouvre la voie au grand ébranlement de la réforme grégorienne. 

Caractéristiques

Pages

288


Collection

Histoire


9782200355876

EAN papier

EAN EPUB

9782200243982


Droit d'usage
En savoir plus
Nb pages copiables 57
Nb pages imprimables 288
Taille du fichier 942 Ko

Prix

28,99 €



Suggestions personnalisées

L'Europe barbare 476-714 - 3e éd.
L'Europe au 19e siècle - 4e éd.
Byzance - 5e éd.
Les relations internationales de 1918 à 1939
collection1
 
collection 2
 
collection 3
 
collection 4

C est ici le meme sujet