Au bonheur des autres

Anthropologie de l'aide humanitaire

Une ethnologue chez les humanitaires, non pour les aider à mieux comprendre les populations, mais pour les étudier, eux, de l’intérieur. Voilà l’objet premier de ce livre. Pour cela, l’auteur a travaillé, pendant plus de dix ans, au sein d’une organisation internationale d’aide humanitaire et de développement, tant à New York et à Genève qu’en Asie centrale et en Transcaucasie post-soviétiques. Plongée au cœur de l’arène, elle en a décrypté les enjeux, les lignes de force et les tensions. L’ouvrage présente les principaux résultats de ce travail : une réflexion sur l’anthropologie de l’aide humanitaire et du développement, et des pistes pour son renouvellement théorique et méthodologique. 
Elle éclaire aussi d’un jour nouveau l’envers des supposées révolutions « spontanées » qui ont ébranlé les anciennes provinces de l’Union soviétique, concrétisant, certes, leurs aspirations démocratiques, mais dont les conditions ont été préparées de longue date. Dès la fin de l’URSS, les agences d’aide humanitaire et de développement ont massivement aidé à la création puis au renforcement des ONG locales, pour un large éventail d’actions (éducation, défense de la biodiversité, prévention de l’épidémie de VIH/SIDA – située au coeur de l’ouvrage) qui s’inscrivent dans une ligne d’approche commune : la construction d’une morale partagée.
Cette analyse, de première publication en 2005, traduite notamment en anglais, est proposée ici dans une version actualisée.

En savoir plus


Présentation

Une ethnologue chez les humanitaires, non pour les aider à mieux comprendre les populations, mais pour les étudier, eux, de l’intérieur. Voilà l’objet premier de ce livre. Pour cela, l’auteur a travaillé, pendant plus de dix ans, au sein d’une organisation internationale d’aide humanitaire et de développement, tant à New York et à Genève qu’en Asie centrale et en Transcaucasie post-soviétiques. Plongée au cœur de l’arène, elle en a décrypté les enjeux, les lignes de force et les tensions. L’ouvrage présente les principaux résultats de ce travail : une réflexion sur l’anthropologie de l’aide humanitaire et du développement, et des pistes pour son renouvellement théorique et méthodologique. 
Elle éclaire aussi d’un jour nouveau l’envers des supposées révolutions « spontanées » qui ont ébranlé les anciennes provinces de l’Union soviétique, concrétisant, certes, leurs aspirations démocratiques, mais dont les conditions ont été préparées de longue date. Dès la fin de l’URSS, les agences d’aide humanitaire et de développement ont massivement aidé à la création puis au renforcement des ONG locales, pour un large éventail d’actions (éducation, défense de la biodiversité, prévention de l’épidémie de VIH/SIDA – située au coeur de l’ouvrage) qui s’inscrivent dans une ligne d’approche commune : la construction d’une morale partagée.
Cette analyse, de première publication en 2005, traduite notamment en anglais, est proposée ici dans une version actualisée.

Caractéristiques

Pages

240


Collection

HORS COLLECTION


9782200243340

EAN papier

EAN EPUB

9782200245122


Droit d'usage
En savoir plus
Nb pages copiables 48
Nb pages imprimables 240
Taille du fichier 1096 Ko

Prix

23,99 €



Suggestions personnalisées

Sociologie de l'action publique - 2e éd.
Sociologie politique du syndicalisme
Sociologie de l'école - 5e éd.
Sociologie de la sexualité - 4e éd.
collection1
 
collection 2
 
collection 3
 
collection 4

C est ici le meme sujet