Histoire de l'Europe de l'Est

De la Seconde Guerre mondiale à nos jours

Ce livre embrasse, pour la première fois en un même regard, les pays de cette « autre moitié » de l’Europe située à l’Est, longtemps oubliée par l’Occident, et dont l’histoire était jusqu’à présent fractionnée et cloisonnée en fonction de la géopolitique stalinienne (États Baltes inclus dans l’URSS, démocraties populaires d’Europe centrale, pays communistes exclus de l’orbite soviétique...). 
Une telle approche comparative permet de caractériser avec une netteté particulière les lignes directrices de l’histoire contemporaine de cette Europe de l’Est. Placés en position de marches frontières entre l’Orient et l’Occident, les pays qui la composent ont été disputés entre les grandes puissances du moment, sont passés massivement, souvent par force, au communisme, après avoir subi les méfaits des régimes fascistes et, à la surprise générale, sont parvenus à se dégager du carcan totalitaire. 
L’ouvrage souligne fortement que la rupture inattendue du mur de Berlin, qui marqua la désatellisation des « démocraties populaires » en 1989, puis l’implosion de l’URSS en 1991, constituèrent une révolution dans les rapports entre les deux parties de l’Europe : l’Est et l’Ouest. Au total, l’histoire immédiate de l’Europe de l’Est est celle d’une aventure exceptionnelle qui, en une accélération de l’histoire, a conduit ces pays du totalitarisme à une démocratie et, pour la très grande majorité d’entre eux, du Bloc soviétique à l’Union européenne. 

Jean-François SOULET, professeur émérite à l’Université de Toulouse-Le-Mirail, à l’Institut d’Études Politiques et à l’École de Journalisme de Toulouse, est spécialiste de l’histoire comparée du monde communiste et de l’histoire de la société civile.

En savoir plus


Présentation

Ce livre embrasse, pour la première fois en un même regard, les pays de cette « autre moitié » de l’Europe située à l’Est, longtemps oubliée par l’Occident, et dont l’histoire était jusqu’à présent fractionnée et cloisonnée en fonction de la géopolitique stalinienne (États Baltes inclus dans l’URSS, démocraties populaires d’Europe centrale, pays communistes exclus de l’orbite soviétique...). 
Une telle approche comparative permet de caractériser avec une netteté particulière les lignes directrices de l’histoire contemporaine de cette Europe de l’Est. Placés en position de marches frontières entre l’Orient et l’Occident, les pays qui la composent ont été disputés entre les grandes puissances du moment, sont passés massivement, souvent par force, au communisme, après avoir subi les méfaits des régimes fascistes et, à la surprise générale, sont parvenus à se dégager du carcan totalitaire. 
L’ouvrage souligne fortement que la rupture inattendue du mur de Berlin, qui marqua la désatellisation des « démocraties populaires » en 1989, puis l’implosion de l’URSS en 1991, constituèrent une révolution dans les rapports entre les deux parties de l’Europe : l’Est et l’Ouest. Au total, l’histoire immédiate de l’Europe de l’Est est celle d’une aventure exceptionnelle qui, en une accélération de l’histoire, a conduit ces pays du totalitarisme à une démocratie et, pour la très grande majorité d’entre eux, du Bloc soviétique à l’Union européenne. 

Jean-François SOULET, professeur émérite à l’Université de Toulouse-Le-Mirail, à l’Institut d’Études Politiques et à l’École de Journalisme de Toulouse, est spécialiste de l’histoire comparée du monde communiste et de l’histoire de la société civile.

Caractéristiques

Pages

304


Collection

Collection U


9782200248994

EAN papier

EAN EPUB

9782200254292


Droit d'usage
En savoir plus
Nb pages copiables 60
Nb pages imprimables 304
Taille du fichier 1024 Ko

Prix

22,99 €



Suggestions personnalisées

Le Moyen Âge en Occident
L'Espagne du XVIe au XVIIIe siècle - 2e éd.
Connaissez-vous vraiment la Seconde Guerre mondiale?
Vision(s) du Monde
collection1
 
collection 2
 
collection 3
 
collection 4

C est ici le meme sujet