Sociologie de la nation

Fondements théoriques et expériences historiques

Cette analyse des courants idéologiques, loin des essais «  pour  » ou «  contre  » la nation, examine le lien entre représentation nationale et démocratie et les difficultés qu'entraîne son éventuel effacement. Étude générale du phénomène national, l'ouvrage éclaire les questions de vocabulaire, de définition et de méthode par des exemples historiques, des analyses théoriques et des réflexions philosophiques. Il propose des éléments pour comprendre le phénomène national contemporain, sa persistance comme ses fragilités, et pour évaluer le renforcement du nationalisme comme l'affaiblissement des nations.Rédigé avec rigueur et dans un style clair, ouvrage de synthèse et de réflexion original en son genre, il s'adresse notamment aux étudiants des classes préparatoires, des IEP, des universités, ainsi qu'aux candidats des concours administratifs auxquels il fournit des repères, références, analyses et problématiques.Gil Delannoi est directeur de recherche à la Fondation nationale des Sciences politiques. Ses travaux sur l'histoire des pensées et des idées se situent au carrefour de la philosophie, de l'histoire et de la sociologie. Il a notamment publié Éloge de la prudence (Berg, 1993) et co-dirigé, avec P.-A. Taguieff, Théories du nationalisme (Kimé, 1990).
Points de repère. Les origines de l'idée nationale. La nation existe-t-elle ? Approches socio-historiques. Le succès historique de l'État-nation. Nationalisme contre nation. L'inefficacité de l'idéal cosmopolite. Enjeux politiques. Nécessité et relativité des stéréotypes idéologiques. Y a-t-il une vie politique après la nation ?

En savoir plus


Présentation

Cette analyse des courants idéologiques, loin des essais «  pour  » ou «  contre  » la nation, examine le lien entre représentation nationale et démocratie et les difficultés qu'entraîne son éventuel effacement. Étude générale du phénomène national, l'ouvrage éclaire les questions de vocabulaire, de définition et de méthode par des exemples historiques, des analyses théoriques et des réflexions philosophiques. Il propose des éléments pour comprendre le phénomène national contemporain, sa persistance comme ses fragilités, et pour évaluer le renforcement du nationalisme comme l'affaiblissement des nations.Rédigé avec rigueur et dans un style clair, ouvrage de synthèse et de réflexion original en son genre, il s'adresse notamment aux étudiants des classes préparatoires, des IEP, des universités, ainsi qu'aux candidats des concours administratifs auxquels il fournit des repères, références, analyses et problématiques.Gil Delannoi est directeur de recherche à la Fondation nationale des Sciences politiques. Ses travaux sur l'histoire des pensées et des idées se situent au carrefour de la philosophie, de l'histoire et de la sociologie. Il a notamment publié Éloge de la prudence (Berg, 1993) et co-dirigé, avec P.-A. Taguieff, Théories du nationalisme (Kimé, 1990).
Points de repère. Les origines de l'idée nationale. La nation existe-t-elle ? Approches socio-historiques. Le succès historique de l'État-nation. Nationalisme contre nation. L'inefficacité de l'idéal cosmopolite. Enjeux politiques. Nécessité et relativité des stéréotypes idéologiques. Y a-t-il une vie politique après la nation ?

Caractéristiques

Pages

192


Collection

Sociologie


9782200219406

EAN papier

EAN EPUB

9782200259402


Droit d'usage
En savoir plus
Nb pages copiables 38
Nb pages imprimables 192
Taille du fichier 481 Ko

Prix

14,99 €



Suggestions personnalisées

Sociologie de la lecture
Introduction à la sociologie urbaine - 2e éd.
Sociologie de l'action publique - 2e éd.
Révolution végane
collection1
 
collection 2
 
collection 3
 
collection 4

C est ici le meme sujet