Le combat pour les juifs soviétiques

Washington-Moscou-Jérusalem - 1953-1989

Comment 1,3 million de Juifs soviétiques, victimes de discriminations et soumis à l'arbitraire du Kremlin, parvinrent-ils à quitter un pays hermétiquement clos entre 1948 et 1991 ? Cet exode, devenu massif à la fin des années 1980, ne fut possible que grâce à une mobilisation sans précédent à l'initiative d'Israël et de la communauté juive américaine.
En une vingtaine d'années, l'émigration des Juifs soviétiques devint une question humanitaire requérant l'intervention des États-Unis. Un bureau secret du nom de Nativ, fondé par Israël, fut en partie à l'origine de cette évolution. Tissant des liens dans la diaspora, créant des réseaux parmi les hommes politiques, les intellectuels européens et américains, il effectua un incroyable travail de persuasion et de mobilisation. Si Nativ joua un rôle essentiel en réveillant une communauté juive américaine inefficace pendant la Seconde Guerre mondiale, le combat pour les Juifs soviétiques ne rencontra le succès qu'une fois les États-Unis persuadés que cette lutte était bel et bien dans leurs intérêts.
S'appuyant sur des sources inédites et sur de nombreux témoignages oraux, cet ouvrage révèle un pan méconnu de l'histoire de la diaspora juive et donne un éclairage nouveau aux relations diplomatiques durant la guerre froide.

Pauline Peretz, ancienne élève de l'École normale supérieure, agrégée et docteur en histoire, est chercheuse post-doctorante au Centre d'études nord-américaines de l'École des Hautes Études en Sciences Sociales.

Préface d'André Kaspi.


Israël, instigateur de la mobilisation au sein de la diaspora (1953-1963). Une communauté parvenue à la maturité politique. Premières mobilisations au lendemain des années noires. Une campagne américaine guidée par Israël (1955-1963). De la mobilisation communautaire au mouvement humanitaire (1964-1971). Un mouvement américain pour le respect des droits des Juifs soviétiques (1964-1966). Le tournant de la guerre des Six-Jours (1967-1971). L'émigration des Juifs soviétiques, une question incontournable des relations américano-soviétiques (1972 - fin des années 1980). L'émigration des Juifs soviétiques, obstacle à la détente 1972-1974). Droits des Juifs ou droits de l'homme en URSS ? (1975-1979). L'émigration juive, baromètre des relations américano-soviétiques durant les années 1980.


En savoir plus


Présentation


Comment 1,3 million de Juifs soviétiques, victimes de discriminations et soumis à l'arbitraire du Kremlin, parvinrent-ils à quitter un pays hermétiquement clos entre 1948 et 1991 ? Cet exode, devenu massif à la fin des années 1980, ne fut possible que grâce à une mobilisation sans précédent à l'initiative d'Israël et de la communauté juive américaine.
En une vingtaine d'années, l'émigration des Juifs soviétiques devint une question humanitaire requérant l'intervention des États-Unis. Un bureau secret du nom de Nativ, fondé par Israël, fut en partie à l'origine de cette évolution. Tissant des liens dans la diaspora, créant des réseaux parmi les hommes politiques, les intellectuels européens et américains, il effectua un incroyable travail de persuasion et de mobilisation. Si Nativ joua un rôle essentiel en réveillant une communauté juive américaine inefficace pendant la Seconde Guerre mondiale, le combat pour les Juifs soviétiques ne rencontra le succès qu'une fois les États-Unis persuadés que cette lutte était bel et bien dans leurs intérêts.
S'appuyant sur des sources inédites et sur de nombreux témoignages oraux, cet ouvrage révèle un pan méconnu de l'histoire de la diaspora juive et donne un éclairage nouveau aux relations diplomatiques durant la guerre froide.

Pauline Peretz, ancienne élève de l'École normale supérieure, agrégée et docteur en histoire, est chercheuse post-doctorante au Centre d'études nord-américaines de l'École des Hautes Études en Sciences Sociales.

Préface d'André Kaspi.

Israël, instigateur de la mobilisation au sein de la diaspora (1953-1963). Une communauté parvenue à la maturité politique. Premières mobilisations au lendemain des années noires. Une campagne américaine guidée par Israël (1955-1963). De la mobilisation communautaire au mouvement humanitaire (1964-1971). Un mouvement américain pour le respect des droits des Juifs soviétiques (1964-1966). Le tournant de la guerre des Six-Jours (1967-1971). L'émigration des Juifs soviétiques, une question incontournable des relations américano-soviétiques (1972 - fin des années 1980). L'émigration des Juifs soviétiques, obstacle à la détente 1972-1974). Droits des Juifs ou droits de l'homme en URSS ? (1975-1979). L'émigration juive, baromètre des relations américano-soviétiques durant les années 1980.

Caractéristiques

Pages

384


Collection

HORS COLLECTION


9782200345556

EAN papier

EAN EPUB

9782200259624


Droit d'usage
En savoir plus
Nb pages copiables 76
Nb pages imprimables 384
Taille du fichier 1089 Ko

Prix

29,99 €



Suggestions personnalisées

Sophrologie et adolescence
Sophrologie et sommeil
Gagnez en confiance et sérénité - 1 défi positif par jour
Osez en parler !
collection1
 
collection 2
 
collection 3
 
collection 4

C est ici le meme sujet