Rome et le monde provincial

Documents d'une histoire partagée - IIe s. a.C. - Ve s. p.C.

Quel était le modèle impérial romain ? Pour répondre à cette question, les auteurs ont puisé dans les sources et livrent ici plus de trois cents documents – textes tirés des œuvres des auteurs anciens, inscriptions, papyrus, ostraca et monnaies – traduits et présentés, dont beaucoup sont issus de découvertes récentes. 
À travers eux, la parole est donnée à tous les habitants de l’Empire, hommes et femmes, provinciaux des villes et des campagnes, d’Orient et d’Occident, notables et petites gens, mais aussi aux responsables et aux agents du pouvoir romain, au Sénat, à l’empereur lui-même, aux dignitaires comme à la foule subalterne des soldats et des fonctionnaires de cette immense machine. Ainsi sont évoqués tous les aspects de la relation singulière établie entre Rome et les différentes communautés provinciales, depuis la conquête et l’intégration jusqu’à la romanisation, voire l’assimilation, et la participation des populations locales à la gestion de l’Empire. 
Au bout du compte, c’est un système original d’impérialité qui apparaît au fil de ces pages dans lequel l’hégémonie volontiers brutale du centre était tempérée par l’association des périphéries à un destin commun. 

Guillaume Flamerie de Lachapelle est maître de conférences de latin à l’Université de Bordeaux 3. 
Jérôme France est professeur d’histoire ancienne à l’Université de Bordeaux 3 et membre senior de l’Institut universitaire de France.
Jocelyne Nelis-Clément est chargée de recherches au CNRS. 
Tous trois sont rattachés à l’Institut Ausonius (UMR 5607 Université de Bordeaux 3 - CNRS).

En savoir plus


Présentation

Quel était le modèle impérial romain ? Pour répondre à cette question, les auteurs ont puisé dans les sources et livrent ici plus de trois cents documents – textes tirés des œuvres des auteurs anciens, inscriptions, papyrus, ostraca et monnaies – traduits et présentés, dont beaucoup sont issus de découvertes récentes. 
À travers eux, la parole est donnée à tous les habitants de l’Empire, hommes et femmes, provinciaux des villes et des campagnes, d’Orient et d’Occident, notables et petites gens, mais aussi aux responsables et aux agents du pouvoir romain, au Sénat, à l’empereur lui-même, aux dignitaires comme à la foule subalterne des soldats et des fonctionnaires de cette immense machine. Ainsi sont évoqués tous les aspects de la relation singulière établie entre Rome et les différentes communautés provinciales, depuis la conquête et l’intégration jusqu’à la romanisation, voire l’assimilation, et la participation des populations locales à la gestion de l’Empire. 
Au bout du compte, c’est un système original d’impérialité qui apparaît au fil de ces pages dans lequel l’hégémonie volontiers brutale du centre était tempérée par l’association des périphéries à un destin commun. 

Guillaume Flamerie de Lachapelle est maître de conférences de latin à l’Université de Bordeaux 3. 
Jérôme France est professeur d’histoire ancienne à l’Université de Bordeaux 3 et membre senior de l’Institut universitaire de France.
Jocelyne Nelis-Clément est chargée de recherches au CNRS. 
Tous trois sont rattachés à l’Institut Ausonius (UMR 5607 Université de Bordeaux 3 - CNRS).

Caractéristiques

Pages

288


Collection

Collection U


9782200249526

EAN papier

EAN EPUB

9782200283322


Droit d'usage
En savoir plus
Nb pages copiables 57
Nb pages imprimables 288
Taille du fichier 4355 Ko

Prix

22,99 €



Suggestions personnalisées

L'archéologie
Histoire des relations internationales - 16e éd.
La Méditerranée et le monde méditerranéen au temps de Philippe II - Tome 2
Les grands discours parlementaires
collection1
 
collection 2
 
collection 3
 
collection 4

C est ici le meme sujet