Les pays du Golfe de la perle à l'économie de la connaissance

Les nouvelles terres du libéralisme

À l’heure où la croissance de l’Europe et des États-Unis s’effondre, les États arabes du Golfe – Qatar, Émirats arabes unis, Koweït, Oman et Bahreïn – affi chent une réussite insolente. Sport, médias, marché de l’art, fonds d’investissements : ils sont devenus des acteurs incontournables de l’économie mondiale. 
Hier perçus comme des régimes poussiéreux enfantés par la rente pétrolière, ils incarnent désormais un nouvel Eldorado où se pressent Occidentaux en quête de marchés et migrants asiatiques séduits par l’éclat du Gulf Dream qui tantôt fascine, tantôt rebute. 
Pourtant, comme le montre l’auteur, plutôt qu’un mirage né des sables, les États du Golfe s’inscrivent dans une histoire longue où les ressources économiques – le pétrole certes, mais aussi avant lui le commerce au long cours et l’activité perlière – ont joué un rôle décisif dans les mutations politiques. La reconversion de la rente pétrolière dans l’économie de la connaissance soulève aujourd’hui de nouveaux enjeux. La diversification économique conduit en effet à s’interroger sur la reformulation du consensus social, au moment où les technologies de l’information et le printemps arabe posent la question de l’ouverture politique et des réformes libérales. 

Caroline Piquet, professeur agrégé et docteur en histoire, est maître de conférences à l’université Paris-Sorbonne. Spécialiste de l’histoire économique et sociale du Moyen-Orient, elle a dirigé le département d’Histoire, civilisations et enjeux internationaux à l’université Paris-Sorbonne Abu Dhabi aux Émirats arabes unis.

En savoir plus


Présentation

À l’heure où la croissance de l’Europe et des États-Unis s’effondre, les États arabes du Golfe – Qatar, Émirats arabes unis, Koweït, Oman et Bahreïn – affi chent une réussite insolente. Sport, médias, marché de l’art, fonds d’investissements : ils sont devenus des acteurs incontournables de l’économie mondiale. 
Hier perçus comme des régimes poussiéreux enfantés par la rente pétrolière, ils incarnent désormais un nouvel Eldorado où se pressent Occidentaux en quête de marchés et migrants asiatiques séduits par l’éclat du Gulf Dream qui tantôt fascine, tantôt rebute. 
Pourtant, comme le montre l’auteur, plutôt qu’un mirage né des sables, les États du Golfe s’inscrivent dans une histoire longue où les ressources économiques – le pétrole certes, mais aussi avant lui le commerce au long cours et l’activité perlière – ont joué un rôle décisif dans les mutations politiques. La reconversion de la rente pétrolière dans l’économie de la connaissance soulève aujourd’hui de nouveaux enjeux. La diversification économique conduit en effet à s’interroger sur la reformulation du consensus social, au moment où les technologies de l’information et le printemps arabe posent la question de l’ouverture politique et des réformes libérales. 

Caroline Piquet, professeur agrégé et docteur en histoire, est maître de conférences à l’université Paris-Sorbonne. Spécialiste de l’histoire économique et sociale du Moyen-Orient, elle a dirigé le département d’Histoire, civilisations et enjeux internationaux à l’université Paris-Sorbonne Abu Dhabi aux Émirats arabes unis.

Caractéristiques

Pages

224


Collection

Comprendre le monde


9782200283193

EAN papier

EAN EPUB

9782200287047


Droit d'usage
En savoir plus
Nb pages copiables 44
Nb pages imprimables 224
Taille du fichier 3277 Ko

Prix

14,99 €



Suggestions personnalisées

Colette à la plage
Schrödinger à la plage
Une histoire de confiance
L'animal est-il un homme comme les autres ?
collection1
 
collection 2
 
collection 3
 
collection 4

C est ici le meme sujet