Religion et politique en France depuis 1789


En deux siècles, la place de la religion dans la société française s’est profondément transformée. Le pays a été marqué depuis la Révolution par un mouvement de sécularisation et de laïcisation qui a conduit à la séparation des Églises et de l’État en 1905. Pendant tout le XIXe siècle, la question religieuse a été au cœur du débat politique. Elle s’est quelque peu estompée depuis, mais est toujours prête à resurgir par exemple à propos de l’école. La laïcité, qui fut longtemps une arme contre la mainmise de l’Église sur maint domaine de la vie nationale, est désormais admise par tous les citoyens. 
Mais quelle laïcité ? Les termes du débat se sont déplacés : effacement progressif des religions traditionnelles, montée en puissance de l’islam, désormais deuxième religion de France, pressions communautaristes… la question de la place du religieux au sein de la République a retrouvé une singulière acuité. 
Le présent ouvrage, destiné à faire référence, fournit à tous, étudiants en histoire et science politique, enseignants, public soucieux de comprendre, la synthèse accessible indispensable pour conduire toute réflexion sérieuse sur le sujet. 

Jacques-Olivier Boudon, ancien élève de l’École Normale Supérieure, agrégé d’histoire, est professeur d’histoire contemporaine à l’université Paris Sorbonne (Paris IV) et directeur du CIES Sorbonne. Président de l’Association Française d’Histoire Religieuse Contemporaine depuis 2005, il a publié une douzaine d’ouvrages, dont chez Armand Colin, Religion et culture en Europe au XIXe siècle (en collaboration) et La France et l’Europe de Napoléon.

En savoir plus


Présentation

En deux siècles, la place de la religion dans la société française s’est profondément transformée. Le pays a été marqué depuis la Révolution par un mouvement de sécularisation et de laïcisation qui a conduit à la séparation des Églises et de l’État en 1905. Pendant tout le XIXe siècle, la question religieuse a été au cœur du débat politique. Elle s’est quelque peu estompée depuis, mais est toujours prête à resurgir par exemple à propos de l’école. La laïcité, qui fut longtemps une arme contre la mainmise de l’Église sur maint domaine de la vie nationale, est désormais admise par tous les citoyens. 
Mais quelle laïcité ? Les termes du débat se sont déplacés : effacement progressif des religions traditionnelles, montée en puissance de l’islam, désormais deuxième religion de France, pressions communautaristes… la question de la place du religieux au sein de la République a retrouvé une singulière acuité. 
Le présent ouvrage, destiné à faire référence, fournit à tous, étudiants en histoire et science politique, enseignants, public soucieux de comprendre, la synthèse accessible indispensable pour conduire toute réflexion sérieuse sur le sujet. 

Jacques-Olivier Boudon, ancien élève de l’École Normale Supérieure, agrégé d’histoire, est professeur d’histoire contemporaine à l’université Paris Sorbonne (Paris IV) et directeur du CIES Sorbonne. Président de l’Association Française d’Histoire Religieuse Contemporaine depuis 2005, il a publié une douzaine d’ouvrages, dont chez Armand Colin, Religion et culture en Europe au XIXe siècle (en collaboration) et La France et l’Europe de Napoléon.

Caractéristiques

Pages

256


Collection

Histoire


9782200347574

EAN papier

EAN EPUB

9782200356095


Droit d'usage
En savoir plus
Nb pages copiables 51
Nb pages imprimables 256
Taille du fichier 2673 Ko

Prix

17,99 €



Suggestions personnalisées

État, pouvoirs et contestations dans les monarchies française et britannique
DCG 9 - Introduction à la comptabilité 2018/2019 - Corrigés du manuel
Géographies
Biologie cellulaire-UE2 PACES -2e éd.
collection1
 
collection 2
 
collection 3
 
collection 4

C est ici le meme sujet