Enseigner l'histoire

De la condition d'étudiant au métier d'enseignant

La publication de cet ouvrage s'inscrit dans le cadre des réformes des concours de recrutement en histoire-géographie. Les nouveaux programmes ont principalement affecté le Capes externe, mais aussi par ricochet les Capes internes et les Agrégations. L'épistémologie (la science de la discipline) le regard critique sur l'enseignement de la discipline sont devenus des points essentiels des concours et notamment des oraux. Une nouvelle épreuve a été introduite, invitant le candidat à construire une véritable leçon. Le présent ouvrage vient donc répondre à ces besoins. Il est l'oeuvre d'un auteur de collège, rompu à la pédagogie, sans attache idéologique précise ce qui garantit une grande objectivité du propos. En somme, un enseignant aguerri s'adresse aux futurs professeurs. L'ouvrage est organisé en trois parties : la première offre une bonne synthèse de la place de l'histoire dans l'enseignement français et de l'utilisation de cette discipline pour la construction du roman national. A la différence des ouvrages savants ou engagés, l'uteur ne prend nullement partie et se rattache avant tout aux obligations pédagogiques : les programmes et leur évolution, la lettre de Guy Môquet. La seconde partie développe les objectifs d'un tel enseignement. Il passe en revue les pratiques qui doivent être reliées aux finalités intellectuelles et civiques. Là aussi, l'expérience acquise par l'auteur est des plus précieuses pour montrer comment un événement historique (abolition de la peine de mort) doit être traité comme un support pour l'éducation civique (ECJS dans la novlangue de l'Éducation nationale). La 3e et dernière partie est consacrée aux modalités de cet enseignement. Il ne s'agit pas de reprendre ce qui est traité longuement dans d'autres ouvrages, mais de mettre en relation l'évolution de la discipline et de sa traduction (ou non) dans l'enseignement scolaire que ce soit en termes de contenu ou de méthode. La transposition didactique doit répondre à des finalités éducatives. Au final, on peut dire que ce livre qui est un bon support pour la préparation des concours et notamment des oraux peut aussi servir de fil conducteur pour le passage de l'étudiant en histoire au futur enseignant. Accroche suggérée : une lecture qui vaut tous les stages !

En savoir plus


Présentation

La publication de cet ouvrage s'inscrit dans le cadre des réformes des concours de recrutement en histoire-géographie. Les nouveaux programmes ont principalement affecté le Capes externe, mais aussi par ricochet les Capes internes et les Agrégations. L'épistémologie (la science de la discipline) le regard critique sur l'enseignement de la discipline sont devenus des points essentiels des concours et notamment des oraux. Une nouvelle épreuve a été introduite, invitant le candidat à construire une véritable leçon. Le présent ouvrage vient donc répondre à ces besoins. Il est l'oeuvre d'un auteur de collège, rompu à la pédagogie, sans attache idéologique précise ce qui garantit une grande objectivité du propos. En somme, un enseignant aguerri s'adresse aux futurs professeurs. L'ouvrage est organisé en trois parties : la première offre une bonne synthèse de la place de l'histoire dans l'enseignement français et de l'utilisation de cette discipline pour la construction du roman national. A la différence des ouvrages savants ou engagés, l'uteur ne prend nullement partie et se rattache avant tout aux obligations pédagogiques : les programmes et leur évolution, la lettre de Guy Môquet. La seconde partie développe les objectifs d'un tel enseignement. Il passe en revue les pratiques qui doivent être reliées aux finalités intellectuelles et civiques. Là aussi, l'expérience acquise par l'auteur est des plus précieuses pour montrer comment un événement historique (abolition de la peine de mort) doit être traité comme un support pour l'éducation civique (ECJS dans la novlangue de l'Éducation nationale). La 3e et dernière partie est consacrée aux modalités de cet enseignement. Il ne s'agit pas de reprendre ce qui est traité longuement dans d'autres ouvrages, mais de mettre en relation l'évolution de la discipline et de sa traduction (ou non) dans l'enseignement scolaire que ce soit en termes de contenu ou de méthode. La transposition didactique doit répondre à des finalités éducatives. Au final, on peut dire que ce livre qui est un bon support pour la préparation des concours et notamment des oraux peut aussi servir de fil conducteur pour le passage de l'étudiant en histoire au futur enseignant. Accroche suggérée : une lecture qui vaut tous les stages !

Caractéristiques

Pages

224


Collection

HORS COLLECTION


9782301001337

EAN papier

EAN EPUB

9782301001900


Droit d'usage
En savoir plus
Nb pages copiables 44
Nb pages imprimables 224
Taille du fichier 430 Ko

Prix

13,99 €



Suggestions personnalisées

Les espaces ruraux en France
Toutes les épreuves de langue française - Admissibilité et admission - CAPES/CAFEP Lettres
Enseigner l'égalité filles-garçons
Expériences de chimie - Aspects pédagogiques et séquences d'enseignement - Capes/Agrégation
collection1
 
collection 2
 
collection 3
 
collection 4

C est ici le meme sujet